Archives de Tag: STIB

TRAM 9 : Un nouveau mensonge et un aveu !

Les boites aux lettres des Jettois regorgent de publicités sur papier glacé, « mais oui ma Chère, lorsqu’on a les moyens, on fait ce qu’il faut pour être réélu », qui vantent les grands mérites de l’équipe de Doyen-Pinocchio.

Mais c’est la panique à bord, notamment sur le Tram 9 !

Et donc, ces jours-ci, les Jettois découvrent un nouveau tract qui contient, à lui seul, un énorme mensonge, mais aussi, et c’est beaucoup plus intéressant, un aveu.

A tout seigneur, tout honneur, le Mensonge !

Il est indiqué que le juillet 2008, le Gouvernement décide le tracé en site propre, et on précise : / Avenue de Jette/

En effet, le Gouvernement bruxellois a marqué un accord sur l’impact budgétaire du Tram 9, mais ne s’est jamais prononcé sur le tracé.

Les indications de tracé qui sont données dans ce tract électoral, fruit d’une énorme panique, sont exactement celles reprises par la STIB. C’est donc la STIB qui a prévu ce tracé, après en avoir étudié certains autres, mais pas du tout le Gouvernement bruxellois !

Chacun a compris la tactique : Si c’est le Gouvernement bruxellois qui a prévu le tracé, c’est évidemment la faute de Picqué !

Un peu gros comme ficelle non !!!

Venons-en maintenant à l’Aveu !

Là, c’est encore plus extraordinaire.

On peut lire dans le tract que le Cdh concentrera ses efforts sur toute une série de choses, mais  il n’est absolument plus question, oui, vous avez bien lu, absolument plus question … du parking souterrain, vous savez, le parking dont Pinocchio avait osé écrire dans son premier tract électoral que le financement était assuré par la Région !

Ce qui a permis à Mireille Hermanus-Francq, tête de liste du PS, de montrer la lettre que Picqué m’a écrite le 13 septembre dernier qui me signale qu’aucun financement régional, et j’ajoute, autre, n’était acquis pour ce parking.

Et bien, dans ce nouveau tract, le parking souterrain a bel et bien disparu!

Il n’est plus question que d’un vague parking sécurisé.

Je soumets à mes fidèles lecteurs deux courriers datant de 2003 et 2004 démontrant que le PS, lui, n’a jamais changé d’avis, et a toujours été totalement opposé au passage du Tram 9 par le Miroir.

Bien entendu, personne au PS ne devait flatter un quelconque Secrétaire d’Etat ou Ministre pour promouvoir sa carrière, ce qui est bien le cas de Pinocchio.

Dès 2003 d’ailleurs, le PS avait envisagé d’indemniser les commerçants qui auraient à souffrir de ce projet catastrophique.

Mais, très bientôt, la question de l’indemnisation des commerçants ne se posera plus, car, vu le nombre de commerces en déshérence, il n’y aura bientôt plus de commerces Place du Miroir !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

Conseil communal de Jette, la routine : Mensonges, Dissimulations, Aveu et Nouvelle Augmentation des Impôts !

Intéressante séance des sections du Conseil communal d’hier soir.  Une fois de plus, l’échevin des Finances prend la position du coq qui, tous les matins, chante sur son fumier et croit que c’est lui qui fait se lever le soleil !

Mensonges : car, bien sûr, on ne dit pas la vérité en ce qui concerne la nouvelle école du Poelbos.  Cette école devait être rénovée depuis fort longtemps, mais après mon départ du Collège en 1996, les choses n’avaient plus bougé.

Sous la précédente Législature, le dossier a été repris. Pas dans l’intérêt de l’école, mais dans l’intérêt quasi exclusif de « Kids Holidays ».

Le projet était surdimensionné, et lorsque l’architecte, par ailleurs fort talentueux, nous a présenté son travail, l’évaluation du budget tournait autour de 16 millions d’euros !!!

Mais pas de problème pour Pinocchio-le Bourgmestre sortant !  On jette tout à la poubelle… et on recommence à zéro !  D’où les centaines de milliers d’euros perdus.

Mais toujours pas de problème : C’est le contribuable jettois qui payera !!!

Et, de plus, on posera une première pierre quand ??? Mais en septembre bien sûr, à quelques jours des élections !

Dissimulations : J’ai demandé à plusieurs reprises à pouvoir consulter la facture de ce premier auteur de projet.  Contrairement à la Loi qui prévoit le principe de collégialité et donc, le fait qu’aucun document ne peut être caché, cette facture ne m’a jamais été présentée !!!

Aveu : Décidément, Pinocchio-le Bourgmestre sortant n’est pas très attentif. En effet, dans le plan d’implantation de la nouvelle école du Poelbos qu’il a présenté, la ligne du Tram 9 … existe déjà !!!

Qu’est ce que cela veut dire ?

Cela veut dire :

– qu’alors même que le permis tel qu’il avait été envoyé par la STIB à l’Administration régionale a été recalé car il ne prévoyait pas les parkings ;

– qu’alors même que la commune, et forcément le Collège, ne se soit pas encore « officiellement » prononcée ;

– qu’alors même qu’il n’y a pas un centime d’euro pour les parkings :

   la ligne 9 est déjà bel et bien inscrite sur les plans de la nouvelle école du Poelbos !!!

Mais il y a encore mieux : Au Conseil communal de demain soir, de nouveau, une augmentation d’impôts !!!

La Tutelle, contrairement aux affirmations fausses et lénifiantes de l’échevin des Finances, n’avait pas accepté les chiffres des modifications budgétaires.  Elle avait recalé la commune de Jette et a exigé des révisions, notamment en matière d’emprunts.

Et bien, c’est très simple : pour le Collège Arlequin-Pinocchio, on augmente l’impôt !!!

Donc, le taux des impôts additionnels passera de 6,9 % à 7 %, soit 300.000 euros de plus à payer par les Jettois.

Avec un peu de mémoire, on se rappellera qu’en décembre 2009, l’échevin des Finances, dont beaucoup de Jettois affirment qu’il habite à Lasne, hurlait que pour compenser l’augmentation de 10% de l’impôt cadastral, le Collège Arlequin-Pinocchio mettait en place un plan de diminution de l’impôt sur les personnes physiques pour aboutir à 6,50 % en 2012.

Et bien, le mensonge est maintenant avéré !!!

Car non seulement, il n’y a pas de diminution, mais il y a même une augmentation !

Grâce à l’argent ainsi récolté, on pourra sans doute payer une partie de la fresque que s’offre l’échevin de la « Culture » à 150.000 euros, et payer aussi le splendide projet de Sidi Bibi dont vous avez pu admirer quelques photos dans un de mes blogs précédents.

Voilà la réalité !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan


Tram 9: Coup de Théâtre : Grouwels avoue ! Doyen démasqué !

J’ai déjà souvent eu l’occasion de mettre en évidence la démarche reptilienne adoptée par Doyen dans ce dossier où, comme toujours, avec lui,  les approximations, les mensonges et l’hypocrisie se mêlent.

Beaucoup de Jettois se rappelleront l’extraordinaire réunion tenue à l’Hôpital Brugmann où Doyen se faisait tout petit et essayait de passer inaperçu.

Mais grâce à une question orale posée au Parlement bruxellois par Annemie Maes, (voir en annexe ici TRAM 9 et lire très attentivement), le scénario monté par Hervé Doyen pour tromper les Jettois apparaît au grand jour.

Je souhaite attirer votre attention sur le trouble manifeste de la Ministre Grouwels quand elle doit répondre aux questions sur le Tram 9.

Elle essaye d’abord de les éviter, (elle a d’ailleurs réussi  pendant longtemps puisque la question avait déjà été posée en octobre !) ; ensuite, elle dit qu’elle n’a pas été informée du fait que la question serait déposée par écrit !

Mais que dit-elle ?

Deux permis vont être déposés en même temps : le permis pour la ligne de tram et le permis pour le parking.

Donc, Hervé Doyen pourra raconter partout que la commune a octroyé le permis pour le tram, mais, en même temps, le permis pour le parking.

Mais la question se corse lorsque la Parlementaire reprend la parole et demande ce qu’il en est pour le financement du parking.

 Et là, coup de théâtre !

Non seulement, la Ministre laisse entendre que la STIB ne financera pas le parking, mais qu’on prévoit de travailler « avec des firmes privées »…, et que les discussions sont toujours en cours, mais qu’elle ne peut rien divulguer !!!

Ben voyons !

Et bien, moi, je peux annonver un certain nombre de choses parce que j’ai pris contact avec certaines des firmes susceptibles de financer le parking.

Aucune ne souhaite investir dans les travaux, mais nombreux sont ceux qui souhaitent bien sûr gérer le fameux parking.

Donc, voici le scénario :  « La commune va octroyer les deux permis (parking et tram), et Doyen pourra donc dire, comme il l’avait laissé entendre dans la presse, « pas un coup de pioche s’il n’y a pas de parking » !

Mais ma bonne Dame, on découvrira que personne ne financera ce parking, et donc, on ne fera que la ligne de tram !

Le scénario était bien ficelé sur base de mensonges et d’hypocrisie, comme toujours.

C’était sans compter sur le fait que la Ministre Grouwels qui, depuis octobre, tentait de ne pas répondre à ces questions, a bien été contrainte de le faire, et a bien été contrainte d’avouer que, pour le moment, il n’y a pas un euro pour financer le fameux parking et, qu’en tout cas, la STIB n’entend pas le faire.

 Amusant d’ailleurs de constater que c’est quasiment sous forme de regret que la Ministre reconnaît que les deux permis seront déposés en même temps.

En effet, elle ajoute « cette nécessité est apparue lors des discussions avec les différents partenaires ».

Ben voyons !  Il fallait bien tromper les Jettois !!!

Doyen était bien obligé de faire croire aux Jettois qu’ils obtiendraient le parking souterrain avec des entrées Avenue de Jette dont la Ministre Grouwels a la bonté de dire que ce parking est « réalisable… d’un point de vue technique ».  Evidemment, elle n’ajoute pas « d’un point de vue financier » !

Donc, chers Jettois, la Place du Miroir va mourir !

Les commerçants n’y résisteront pas.

Les bus seront supprimés.

Une fois de plus, les habitants des Jardins de Jette et du Quartier Mercure seront abandonnés !

Le scénario monté par Doyen pour dorer la pilule est maintenant connu de tous.

Ah oui, je veux rappeler, ce n’est pas anodin, que Doyen a fait perdre 2,5 millions d’euros des Fonds BELIRIS qui avaient été prévus pour réaménager la Place en surface et qui ont été attribués, du fait de carences de sa gestion, à une autre commun bruxelloise !

Doyen avait juré dans la presse que le nouveau Gouvernement bruxellois obtiendrait du Gouvernement fédéral que ce montant de 2,5 millions d’euros serait à nouveau octroyé à Jette.

Il n’en est évidemment rien !!!

 Le Tram 9 se construira donc sur base d’un énorme mensonge de Doyen et d’un trucage qui est maintenant apparent pour tous !

Enfin, je veux observer que la Parlementaire qui a ainsi fait éclater la vérité, Annemie Maes (GROEN), fait partie de la Majorité qui soutient Doyen.

C’est dire combien cette « Majorité Arlequin-Pinocchio » est cohérente !!!

Cela promet si, par malheur pour les Jettois, « Arlequin-Pinocchio » réunissait une Majorité en octobre 2012.

merry_hermanus@yahoo.com

Parfaite intelligence… pour assassiner le commerce jettois ! Croyez-vous pouvoir faire confiance à Hervé Doyen?

 "Photo d'Hervé Doyen publiée dans "Le Soir" du 17 juin 2011"  "Croyez-vous pouvoir faire confiance à cet homme ? "

Photo d'Hervé Doyen publiée dans "Le Soir" du 17 juin 2011

« Croyez-vous pouvoir faire confiance à cet homme ?  »

Un Bourgmestre est, en principe, censé être le représentant des habitants de sa commune.

Son premier devoir est de défendre les intérêts de ces concitoyens et de préparer leur avenir.

Or, que voit-on  à Jette ?Le Bourgmestre, depuis des années, slalome et prend des positions d’une rare opacité afin de ne pas déplaire aux « Autorités supérieures » de façon à tenter de préparer son avenir à lui… pourtant  bien compromis.Rappelons-le, Hervé Doyen n’a jamais réussi à se faire élire directement en qualité de Député.  Il n’y a réussi que par les trucs et les ficelles de la suppléance.  Il est donc prisonnier des « Autorités supérieures ».

Ses derniers résultats aux élections régionales et législatives démontrent une perte de crédibilité considérable.

Lors de la dernière réunion d’information qui vient d’avoir lieu, face à la foule en colère, il a tenté de prendre, à nouveau, une autre position en affirmant haut et fort qu’il n’y aurait pas un coup de pioche pour le Tram 9 tant qu’il n’y aurait pas de parking.

Or, nous le savons, le parking n’est qu’une « ambition » de la Ministre de la Mobilité !

Il est donc évident que malgré les sondages faits actuellement Place du Miroir et Chaussée de Jette, aucun budget n’existe pour le parking, et aucune garantie n’est donnée.

J’ai dû moi-même faire modifier une décision de Collège pour qu’on y ajoute le parking via l’ Avenue de Jette !!!

Mais attention, pour le Tram 9, les demandes de permis seront déposées dès début juillet.

Une fois de plus, nous serons mis devant le fait accompli. Ce sera la fin du Miroir, de sa convivialité, de son art de vivre que beaucoup de communes nous enviaient.

Mais pour Hervé Doyen, cela ne compte pas. La seule chose qui compte, c’est sa réélection !

Vous pouvez compter que, dans les semaines qui  viennent, tout et son contraire nous sera promis, tout et son contraire nous sera dit.

Il y aura une multitude de fêtes, une multitude de papiers dans vos boîtes aux lettres.

Le Journal communal, en couleur et épais comme un bottin téléphonique, vantera la splendide gestion de ce Collège fait de bric et de broc.

En réalité, sans l’apport massif de l’argent régional, la commune serait en faillite !

Vous aurez compris que, dans ces conditions, il est impossible de résister aux exigences de la STIB, dont on connaît depuis peu les visions politiques de sa Direction, c’est-à-dire un mépris absolu et total de la population bruxelloise telle qu’elle existe aujourd’hui, et une acceptation, de facto, de la gestion de notre commune par la Flandre et la Wallonie !

Voilà ce à quoi nous prépare Hervé Doyen !!!

Merry Hermanus :
merry_hermanus@yahoo.com

C’est le « MIROIR » qu’on assassine ! Hervé Doyen, complice … et fossoyeur du bien-être à Jette !

Hier soir, était organisée, en catimini et en toute discrétion, une réunion d’information sur l’étude, ce n’est pas moins que la troisième, concernant le tracé du Tram 9.

Cette « sympathique » manifestation se déroulait au Centre culturel du 329, rue Léopold .

45 chaises avaient été installées… Plus de 150 personnes se  sont présentées !!!

La Ministre Grouwels et Hervé Doyen en ont été pour leurs frais.

La discrétion voulue, organisée, et qui n’était que la suite de la catastrophique présentation organisée par le Ministre Smet à l’Hôpital Brugmann, a  été un fiasco total.

Mise en cause de la présentation en « stoemelinckx » : Plusieurs participants ont mis en évidence le fait qu’en mettant une annonce dans la presse, trois jours avant la réunion ( !), c’était que manifestement, on ne voulait pas qu’il y ait trop de présents.

Ce fut tout de suite la panique.  Hervé Doyen s’est activé, et a lancé des SMS.

On a ainsi vu arriver, plic ploc, patauds et abasourdis, les membres de sa pauvre équipe, l’œil hagard, stupéfaits de constater que des Jettois se révoltaient contre l’incurie de leur équipe…, et se demandant pourquoi ils devaient être là.

Voilà pour l’ambiance !

Pour ce qui est du Tram 9, la Députée Bourgmestre Michèle Carthé était présente, accompagnée de la conseillère communale jettoise Christine Rouffin,  et a bien mis en évidence le caractère  incompréhensible  et gravement dommageable du projet.

Claude Goujard, défenseur inlassable de son quartier, et qui a eu le courage de quitter la Liste du Bourgmestre, était également présent.

En effet, le passage par la rue Poplimont dispose de tout l’espace possible, et n’assassine pas la Place du Miroir.

Beaucoup plus grave !  Hervé Doyen a toujours fait semblant de lier l’accord de la commune sur le passage du Tram 9, Avenue de Jette, à la construction d’un parking sous la Place du Miroir, mais dont l’entrée se ferait Avenue de Jette.

Petite précision qui vaut son paquet de cacahuètes : Dans la décision de Collège qui impliquait cette contrepartie, on avait tout simplement oublié que l’entrée du parking devait se trouver Avenue de Jette.

J’ai dû batailler pour obtenir que le texte soit corrigé.

Pendant tout un temps, Hervé Doyen avait fait croire qu’il avait un accord partiel avec une Firme privée pour investir dans ce parking et le gérer.

Il n’en a jamais apporté la preuve !

Aujourd’hui, personne ne sait qui payera ce parking, et la commune de Jette n’a aucune garantie sur l’endroit où se fera l’entrée de celui-ci.

Donc, c’est la mort annoncée de la Place du Miroir, seul et unique lieu de convivialité dans la commune de Jette, mais dont Hervé Doyen se fiche complètement.

Sauf pour des manifestations payées par le contribuable, on ne le voit jamais au Miroir comme simple citoyen. Lorsqu’il doit y passer, il rase les murs, la tête enfoncée dans les épaules.

Mais de quoi a-t-il donc peur ?

Au cours de la réunion, il aurait fait semblant de se fâcher, et de dire qu’aucun coup de pioche ne sera donné avant que le parking ne soit construit.

C’est évidemment une déclaration sans le moindre fondement.

Il faut d’abord rappeler que c’est à cause du caractère ondoyant, pour ne pas dire plus, de la position d’Hervé Doyen, que Jette a perdu les montants qui étaient prévus pour le réaménagement en surface de la Place du Miroir, le Gouvernement fédéral ayant décidé d’allouer ces montants de plus de deux millions d’euros à un autre projet bruxellois.

Pour que la commune de Jette les récupère, il faudrait un Gouvernement fédéral de plein exercice, mais, comme malheureusement tous les Belges le savent, ce n’est pas demain la veille.

Quant à la Ministre Grouwels, elle a annoncé benoîtement que les travaux se feraient sur les années 2012-2013.

Les Jettois qui fréquentent le Miroir, et les commerçants ont donc encore un an avant que tout ne s’effondre, cela avec la complicité d’Hervé Doyen !!!

MAIS IL Y A ENCORE PIRE !

Une nouvelle réunion est organisée au Poelbos où, paraît-il, on expliquera aux citoyens jettois, la poursuite de cette ligne 9 vers le Heysel où sera construit un immense centre commercial.

Traduction : Plus besoin de faire ses courses au Miroir, on prend le tram et on arrive directement au Heysel.

Le commerce jettois est mort et enterré !!!

C’est de tout cela dont Hervé Doyen est le complice.

Jettois, faites quelque chose d’utile : Dans la mesure où Hervé Doyen a ce que j’appellerai « un rapport difficile à la vérité », demandez-lui une garantie écrite concernant le parking et son accès !!!

Je lisais récemment, dans une note de la STIB qui a provoqué un énorme remous politique :« Un renforcement du pouvoir des Bruxellois sur la politique des investissements en matière de mobilité aurait un effet défavorable sur les grands projets de la STIB ».

Autrement dit, si la STIB veut sacrifier l’ensemble des Bruxellois, et s’inscrit dans une politique de cogestion de Bruxelles, que pèsent les malheureux Jettois et la convivialité extraordinaire et la chaleur humaine qu’on trouve sur la Place du Miroir ???

Décidément, Hervé Doyen aura été, par sa gestion de la commune, sa fiscalité écrasante, et par les aspects filandreux et ondoyants de sa politique à l’égard des Instances fédérales, le fossoyeur du bien-être à Jette.

Merry Hermanus
merry_hermanus@yahoo.com

Tram 9 : Sortie finale !

Dès avant les élections de 2000, le PS de Jette avait informé  les habitants de la Place du Miroir qu’il s’opposerait de toutes ses forces au passage du Tram 9 Chaussée de Jette à hauteur de la Place du Miroir.

Il ne fallait pas être très malin pour comprendre que les deux ou trois ans de travaux nécessaires à l’installation du Tram seraient fatals à un grand nombre de commerces.

Or, il y a à Jette une seule zone de grande attraction commerciale, et c’est bien sûr la Place du Miroir.

Le Ministre Smet était d’ailleurs venu défendre son projet face à une population en colère.  Ce fût une soirée mémorable dans un amphithéâtre de l’Hôpital Brugmann.  On pouvait voir Smet se défendre courageusement, et Hervé Doyen totalement écrasé sur son siège, se racrapotant autant qu’il est possible de le faire.

L’ambigüité de son attitude a conduit à la perte de 2,5 millions d’euros qui avaient été dégagés par BELIRIS pour rénover la Place du Miroir en surface.

Hervé Doyen, égal à lui-même, a été particulièrement ondoyant. Une fois, c’était oui pour le Tram 9, mais avec un parking sous la Place du Miroir, encore une catastrophe plus grande ; une fois, c’était oui au Tram 9, mais avec un parking sous l’Avenue de Jette.

La position d’Hervé Doyen était tellement ambiguë que j’ai dû moi-même faire rectifier les documents adressés à la Région à ce propos.

Lors de son entrée en fonction, la  Ministre Grouwels avait annoncé une nouvelle étude, bien sûr totalement inutile !

La Bourgmestre de Ganshoren Michèle Carthé avait non seulement soutenu la position du PS de Jette, mais avait présenté une alternative intéressante.

Quoi qu’il en soit, la Ministre Grouwels a annoncé que le projet était enterré, ce qui a été confirmé lors d’une réunion avec des responsables de la STIB au sujet des problèmes posés par les passages à niveau.

Il ne fait pas de doute que face au drame budgétaire que nous vivons en Région bruxelloise, des choix ont dû être faits, et que certains ont compris la stupidité d’un tel projet.

La Ministre Grouwels annonce l’installation d’un bus rapide, et c’est tant mieux.

Pour les Jettois, il conviendra de se souvenir de l’attitude ambiguë d’Hervé Doyen qui, sur ce sujet comme sur tous les autres, a été peu glorieux. Il se fichait totalement de l’avenir de la Place du Miroir, des commerçants, et des Jettois qui y trouvent un lieu exceptionnel de convivialité. Il cherchait uniquement à se couvrir de gloriole, mais, surtout, il voulait ménager les autorités régionales, espérant qu’un jour celles-ci feraient appel à lui pour exercer d’autres fonctions.  Croyez moi, ce n’est pas demain la veille !

On peut espérer que les Jettois s’en souviendront au moment des élections communales.

merry_hermanus@yahoo.com
Share