Archives de Tag: journal

Journal communal de Jette : « Propaganda Abteilung » : La preuve par les chiffres !

Un Jettois, particulièrement attentif, et compétent en informatique, a, grâce à un programme fort bien adapté, établi un graphique permettant de relever le nombre de fois que le nom de Doyen-Pinocchio et des membres de son équipe Cdh antisociale apparait dans le fameux journal communal.

A raison de cinq membres du personnel communal attaché en permanence à la rédaction dudit journal, et d’un coût de plus de 200.000 euros par an, voilà une propagande bien chère payée.

Je vous invite à examiner attentivement les résultats du graphique ci-dessous.

Ils sont lumineux !

Découvrez les Statistiques Jette Info

En sept mois, une échevine apparaît pas moins de 46 fois !

Doyen-Pinocchio apparaît, lui, 27 fois.

Dans la parution d’avril 2012, l’échevine en question apparaît pas moins de 9 fois, etc.

On peut ainsi déterminer, grâce à ce très intelligent graphique, le Hit Parade de ceux qui ont besoin, avant les élections, d’acquérir un semblant de notoriété pour faire croire qu’ils sont au service des Jettois.

Le pire, c’est que cette Majorité Cdh antisociale a mis en place la politique la plus rétrograde qui existe au plan social et au plan de l’action du CPAS.

Ainsi, la démonstration est faite que le seul intérêt de cette Majorité est sa réélection.

Ils veulent à toutes forces…continuer à vivre sur la bête !

Pourtant, ils devraient savoir, mais il est vrai que, pour la plupart, ils ont une formation extrêmement réduite, que de nombreux Jettois sont écoeurés des incroyables gaspillages.

Ils devraient savoir que la population de Jette n’est pas dupe !

En tout cas, cela démontre que la décision prise par le Parlement bruxellois était parfaitement justifiée.

Mais, malheureusement, cela fait plus de dix ans que la machine fonctionne grâce aux contribuables jettois qui subissent les taxes les plus élevées de Belgique en matière d’impôt cadastral, et les frais administratifs, comme je l’ai déjà démontré, les plus chers des 19 communes !

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

 

Le Parlement bruxellois donne une énorme gifle à Hervé Doyen : Le journal communal enfin sous contrôle !

Le vendredi 6 juillet, le Parlement bruxellois a enfin voté une Ordonnance réglementant le contenu des journaux communaux, et celle-ci a été opportunément publiée au Moniteur Belge le 16 juillet dernier.

Elle est donc d’application.

J’ai déjà, un nombre de fois incalculable, mis en évidence le caractère scandaleusement politique du journal communal jettois, son coût exorbitant (plus de 200.000 euros par an), cinq membres du personnel à temps plein, plus la diffusion, et encore, je suis largement en dessous de la vérité !

Combien de fois n’ai-je pas écrit qu’il s’agissait d’une véritable « Pravda », que Jette était considérée comme Disneyland ou le pays des Bisounours où tout est bien, tout est bon, et où ceux qui osent critiquer, comme l’a affirmé Doyen-Pinocchio « n’aiment pas Jette » !!!

Et bien, le Parlement bruxellois a estimé lui aussi que ce type de propagande était scandaleux.

Il a donc rejeté la parution et le contenu des journaux communaux.

Mais à Jette, les choses sont toujours plus comiques qu’ailleurs, et Doyen-Pinocchio a, encore une fois, fait péter l’hypocritomètre.

En effet, quand on lit le rapport parlementaire, on s’aperçoit que Doyen-Pinocchio a déclaré qu’en ce qui le concerneil n’a absolument pas l’impression d’être en permanence en situation d’infraction !!!

Mais il y a encore plus drôle !

Il y a deux mois, l’Opposition avait introduit au Conseil communal une demande visant précisément à obtenir une réglementation du journal communal pendant la période électorale.

Et là, au Conseil communal de Jette, Doyen-Pinocchio a voté… contre !!!

Ecolo, qui a, au Parlement, soutenu l’initiative visant le contrôle des journaux communaux, avait également, à Jette, pris une position s’opposant à toute réglementation ! Bien obligé de suivre Doyen-Pinocchio pour tenter d’obtenir un strapontin scabinal !

Jouant, comme toujours, de la plus extraordinaire hypocrisie, Doyen-Pinocchio a voté, au Parlement, pour cette réglementation !!!

Extraordinaire non ?

En tout cas, il peut compter sur nous pour examiner à la loupe la façon dont le journal communal fera état du rôle, des noms, des photos et des activités du Collège antisocial dont nous vérifierons, de façon très précise, s’il respecte la circulaire que Charles Picqué va adresser incessamment aux communes.

Comme quoi, si à Jette on n’a pas obtenu satisfaction, on l’a obtenue au Parlement, et le journal des Bisounours devra mettre un bémol jusqu’aux élections communales.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

Rénovation de l’Ecole Poelbos : C’est la faute à Molenbeek !

Comme je l’ai déjà précisé, les inaugurations et les poses de premières pierres se multiplient avant les élections.

La Place Cardinal Mercier a été inaugurée pas moins de trois fois.  A la dernière, on avait même mobilisé Laurette Onkelinx pour tenter de lui faire avaliser la gestion catastrophique de Doyen-Pinocchio.

Hier, en catimini, on a posé la première pierre de ce qui doit devenir la nouvelle école du Poelbos. Objectif : faire une photo pour le journal communal !

D’abord, pourquoi en juillet alors qu’initialement, cette pose de la première pierre était prévue en septembre ?

Et là, c’est du lourd !

En effet, en ce moment, le Parlement bruxellois, choqué par l’utilisation des journaux communaux à des fins électorales, est en train de débattre d’une Ordonnance visant à interdire ce genre d’abus, et à arrêter la publication des journaux communaux à partir du 1er août.

Il est donc fort possible que la « Pravda » de Jette, 64 pages s’il vous plaît !,  s’arrêtera à cette date.

C’est d’ailleurs tout à fait comique de lire les déclarations d’Hervé Doyen au cours de ces débats.

Je les publierai in extenso afin qu’on puisse juger du niveau !

Une telle hypocrisie, c’est de la franchise pour quelqu’un qui ment tellement qu’on ne peut même pas croire le contraire de ce qu’il dit!

Revenons à l’Ecole du Poelbos.

C’est dès 1992 que j’ai entamé la procédure visant à la rénovation de ce site scolaire qui occupe des bâtiments provisoires construits pour l’Exposition Universelle de 1958.

A l’époque, j’ai été bloqué par la Commission des Monuments et Sites qui n’acceptait pas de nouvelle construction dans ces lieux arborés.

Entre 2000 et 2006, Doyen-Pinocchio a fait établir un projet par un architecte de talent, mais, surprise, non pas dans l’intérêt de l’Ecole communale elle-même, dont il se fiche comme d’une guigne, mais dans l’intérêt de la « Cure de Jour », baptisée, pour faire moderne « Kids Holiday », beaucoup plus rentable politiquement !

Résultat des courses : un projet totalement surdimensionné, évalué à plus de 16 millions d’euros et, donc, totalement impayable !

Que croyez-vous qu’il advint ?

C’est extrêmement simple : le projet a été purement et simplement jeté à la poubelle !!! Et un autre auteur de projet a été désigné. Résultat : des dizaines de milliers d’euros payés par les contribuables et perdus par la commune parce que, bien entendu, et c’est normal, il a bien fallu honorer, et donc payer le travail fait par le premier architecte.

Malgré mes démarches, et en violation de la Loi communale, jamais la facture de cet architecte ne m’a été montrée.  Elle est classée «secret communal» !

Un gaspillage énorme et scandaleux !

Je vous invite à lire la lettre du 22 octobre 2007 ci-jointe où je fais le point de façon très précise sur cette problématique et où les responsabilités des uns et des autres sont clairement détaillées.

Note à l’Attention du Collège du 22 octobre 2007

Cela fait des années et des années que les directeurs d’écoles, qui ont été en charge de cette école, font remarquer toute une série de problèmes.

Récemment, lors de fortes pluies, des parents présents dans l’école ont constaté que les corniches étant inopérantes, des flots d’eau inondaient certaines classes !

Je pourrais faire une liste infinie de ce genre d’incidents.

La réalité est que plus personne au Collège ne s’intéresse à l’Enseignement communal et aux écoles communales !

Les directions d’écoles sont abandonnées à elles-mêmes.

Les enseignants se sentent complètement perdus, et perçoivent parfaitement le total désintérêt du soi-disant échevin de l’Enseignement qui, pour une fresque, dépense 150.000 euros, mais réduit à la portion congrue le matériel mis à la disposition des écoles !!!

Précisons en outre qu’il ne s’agit pas d’une nouvelle école, comme Doyen-Pinocchio essaye de le faire croire, mais de la rénovation des bâtiments de 1958, c’est-à-dire qu’il n’y aura pas plus de places qu’aujourd’hui et, donc, on ne répondra pas au défi démographique.

Cerise sur le gâteau : Etant interrogé sur Vivacité ce matin, le soi-disant échevin de l’Enseignement a justifié la nécessité de rénover cette école par « l’explosion démographique… à Molenbeek » !!! (Ecoutez cette interview en cliquant sur le site ci-joint).

Ecoutez Paul Leroy => http://db.tt/yl9YkOa5

Alors là ! Je crois qu’on atteint des sommets, car cela veut dire que ce triste personnage n’a jamais examiné les statistiques régionales sur l’évolution de la démographie.

Apparemment, il ignore, ou plutôt feint-il d’ignorer, que la commune de Jette est passée, en six ans, de 42.000 à 49.000 habitants.

Mais peut-être tous ces nouveaux habitants sont-ils des molenbeekois ? ou assimilés ? Intéressante problématique.

A mon avis, cela mériterait d’être creusé parce que cela ouvrirait bien des horizons sur la conception que Doyen-Pinocchio et Leroy ont de ce que sont les habitants de notre commune, ou plutôt… certains d’entre eux !!!

Cela fait plus de quinze ans que les statistiques annoncent l’explosion démographique que nous connaissons à Jette, mais également dans toute la Région.

Mais il est vrai que c’est électoralement plus facile de dire que … c’est la faute à Molenbeek !!!

Il y a un an  d’ailleurs, l’échevin des Finances, vous savez le type dont on dit qu’il habite, en réalité, à Lasne, ne disait-il pas qu’il fallait arrêter la « Peste molenbeekoise aux portes de Jette » !!!

N’a-t-on pas essayé de faire croire aux Jettois que c’est le Bourgmestre de Molenbeek qui voulait faire fermer l’Antenne de Police de la Galerie Mercure ?

Tout cela démontre bien qu’on a atteint les limites du mensonge et que, face à une réalité qu’ils ne contrôlent plus, Doyen-Pinocchio et ce qu’il reste de son Collège ne savent plus comment répondre aux enjeux de demain.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

Les Jettois refusent de faire sauter l’hypocritomètre!

On se souvient que Doyen-Pinocchio avait invité les Jettois à participer, le 3 juin dernier, à une marche dans le Laerbeek pour s’opposer à l’élargissement du Ring.

J’avais souligné l’extraordinaire hypocrisie de cette opération dans la mesure où Doyen-Pinocchio, non seulement a signé un accord de Majorité avec le Vld Sven Gatz en 2009, mais a été jusqu’à signer, par peur des Socialistes, un accord de Législature de 2012 à 2018 avec ce même Sven Gaz qui a déposé une proposition au Parlement flamand demandant précisément… l’élargissement du Ring !

Preuve de l’hypocrisie s’il en fallait : Lisez la proposition de Sven Gatz sur le lien ci-dessous ! http://docs.vlaamsparlement.be/docs/stukken/2009-2010/g159-1.pdf

Le moins qu’on puisse dire, c’est que les Jettois ne sont pas dupes.

Une première « promenade » de ce type avait été organisée en hiver, elle avait réuni 80 personnes.

Cette fois-ci, elles étaient, d’après notre comptage, plus ou moins 60 auxquelles se sont joints une petite dizaine d’Ecolos.

La seule qui a habilement tiré son épingle du jeu est une Parlementaire Groen qui a réussi à se faire interviewer par Tévé-Brussel.

En tout cas, cela fera des photos dans le journal communal dont le dernier exemplaire a atteint pas moins de 62 pages !!!

Le distributeur ne parvient d’ailleurs plus à le faire rentrer dans certaines boites aux lettres… et les abandonne à la rue !  On en trouve des paquets !

Le but de la petite promenade du 3 juin était bien sûr de faire péter l’hypocritomètre, et de faire quelques « belles » photos pour le journal communal.

Mais … Damned !!! Pas de Doyen-Pinocchio sur les photos !

Il n’était pas là.

Il était à Vienne à l’initiative de la Ministre Huytebroeck.

Mais il faut croire que sa panique est énorme puisque, même à Vienne, lors d’un déjeuner, et on peut supposer qu’il y a mangé des strudel, il a parlé du PS … et de votre serviteur, en me traitant bien entendu de fou, et en disant que, de toute façon, il n’était plus possible de gérer avec les socialistes.

Là, il a parfaitement raison !

Les socialistes n’acceptent pas une gestion faite de copinages, de passe-droits, d’effrayants gaspillages et, surtout, d’effarante hypocrisie.

Comment les Jettois peuvent-ils, un seul instant, croire au sérieux d’une Majorité qui, en son sein, contient, d’une part,  le promoteur de l’élargissement du Ring, le Vld Sven Gatz, et, d’autre part, des Cdh qui font semblant de s’y opposer, et ce, uniquement pour des raisons électorales ?

Mitterrand avait parfaitement raison lorsqu’il écrivait « qu’avec Les sociaux-chrétiens, on avait la Droite mais l’hypocrisie en plus » !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan


Jette, la propreté des rues. Le journal communal : outil essentiel de propagande !

Suite à l’un de mes derniers Blogs concernant l’incroyable saleté des rue de Jette, de nombreux Jettois me font parvenir des photos de ce qu’ils constatent dans leur quartier.

Il suffit d’y jeter un coup d’œil  pour s’apercevoir de l’extraordinaire dégradation de la situation.

Or, ce ne sont bien sûr pas du tout les ouvriers et les agents communaux qui sont en cause, mais bien une invraisemblable désorganisation due au copinage et à la façon dont le Collège gère ce secteur pourtant essentiel pour la commune.

Pourtant, si on consulte le journal communal, à Jette, tout va bien, tout est beau et le Collège est le meilleur gestionnaire du monde !

Regardez ce que les Jettois font de ce journal communal.  Cette photo a été prise ce matin. Des paquets entiers trainent dans les rues.

C’est normal puisqu’il est devenu trop épais pour certaines boîtes aux lettres, dont l’ouverture est devenue trop étroite pour ce « bottin téléphonique » où les bonnes nouvelles et le faciès avenant des gens du Collège sont répertoriés à longueur de pages.

Voilà où va l’argent des Jettois !  Rien que pour l’impôt cadastral : +3,2 millions en trois ans.

Et voilà surtout pourquoi on a augmenté de façon incroyable les impôts et le prix des services communaux.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

Dépôt d’ordures


Trottoirs endommagés


 

La démocratie et la courtoisie selon Doyen-Pinocchio !

Depuis longtemps, nous mettons en évidence le caractère scandaleusement partisan du journal communal. J’ai déjà souligné son prix affolant, au minimum, 200.000 euros par an !

J’ai précisé le nombre de fonctionnaires communaux qui y travaillent à temps plein.

L’analyse du journal communal fait rire beaucoup de gens.  C’est le pays des Bisounours, et c’est surtout un terrible contraste avec la réalité que vivent les Jettois, confrontés à des situations toujours plus difficiles.

Il y a quatre ans, alors que la Majorité à laquelle nous participions était toujours en place, nous avions, au Conseil communal, débattu de l’ouverture du journal communal à l’Opposition, comme c’était le cas lorsque Jean-Louis Thys était Bourgmestre.

Refus total de Doyen-Pinocchio !

Le journal devait servir à sa propagande, point à la ligne, fermez le ban !

J’ai été donc particulièrement intéressé de lire dans la presse que le journal communal de Schaerbeek était, lui aussi, critiqué par l’Opposition,  et que le Bourgmestre Clerfayt avait décidé d’interrompre la publication du journal pendant toute la période électorale.

On ne peut donc que saluer la volonté de démocratie du Bourgmestre de Schaerbeek qui contraste et fait ressortir les méthodes et pratiques de Doyen-Pinocchio qui s’accroche, comme un naufragé  à une bouée, à son journal communal.

Rien qu’au cours des quinze derniers jours, on  annonce pas moins de 8 inaugurations !!!

Inauguration, cela veut dire un article, une photo des gens du Collège avec, bien sûr, leur nom sous la photo !

C’est à cela que sert le journal communal… et à rien d’autre !

A la veille des élections communales, attendez-vous donc à ce qu’on inaugure :

–       Une plaque d’égout

–       Un nouveau WC à l’administration communale

–       Une boite aux lettres …etc…

La courtoisie, Doyen-Pinocchio ne connaît pas  !!!

Ce dimanche, différentes manifestations étaient prévues à l’occasion de la commémoration de la fin de la deuxième guerre mondiale.

Christine Rouffin, Chef de Groupe PS, avait averti le Collège de sa présence.

Lorsqu’elle est arrivée, tout le monde était assis, mais pour elle… pas de chaise !!!

Demandant à Doyen-Pinocchio ce qui se passait, celui-ci s’est contenté de lui répondre, mentant une fois de plus, « Je ne suis pas l’organisateur » !

Il a bien sûr laissé Christine debout !!!

Voilà la façon dont Doyen-Pinocchio conçoit la courtoisie et le respect qu’on doit aux élus du suffrage universel.

Eclairant non ?

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan


La Commune de Jette est-elle la « Grèce » de la Région bruxelloise ?

Depuis maintenant près d’un an, la vérité est apparue : Pour faire partie de la Zone Euro, la Grèce, ou en tout cas ses gouvernants, tous partis confondus, ont menti sur la réalité du budget de ce pays et sur son endettement réel.

Bien sûr, ce n’est pas le peuple grec qui est responsable, mais ses dirigeants.

A la lecture de l’avalanche de propagandes déversées par le Collège sur les Jettois à l’occasion du Marché annuel, il est impossible de ne pas faire le parallèle entre la Grèce et la commune de Jette.

En effet, on lit dans la propagande du Collège, que la commune de Jette est magnifiquement gérée, et que, depuis deux ans, son budget présente un boni cumulé !!!

Ces affirmations stupéfiantes sont le fait de l’Echevin des Finances dont de nombreux Jettois affirment qu’il n’habite, en réalité, pas la commune, et qu’il attend avec impatience la fin de son mandat pour cesser tout contact avec Jette (Cela fera bien sûr un jour l’objet d’une vérification sérieuse).

La réalité budgétaire est toute autre !!!

Savez-vous, chers lecteurs, que dans le budget, figurent pour près de 7.433.000 euros de créances douteuses dont certaines datent de 1995 et 1996 ?

C’est effarant mais c’est comme ça !

Pour un budget de 75 millions d’euros, présenter près de 10% de créances douteuse et, donc, des recettes plus qu’improbables, est particulièrement ahurissant.

Quant au boni, il faut savoir que la commune de Jette a été la seule des 14 communes bénéficiant d’une aide particulière (plan d’accompagnement de la Région) qui a vu son déficit cumulé croître sans discontinuer depuis 2004 jusqu’en 2010 !

Ce que l’échevin des Finances ne dit pas, c’est que, chaque année, la commune de Jette reçoit trois millions d’euros de la Région rien que pour combler ce déficit qui avait atteint, en 2004, la somme astronomique de 26,5 millions d’euros !!!

Ces éléments ne préoccupent nullement Hervé Doyen qui affirmait, lorsque je tentais de les mettre en évidence, que « La Région trouvera toujours de l’argent » !!!

On le sait, aujourd’hui, la Région n’a plus d’argent !!!

Mais, à Jette, on dépense plus de 200.000 euros pour le Journal communal, on s’occupe des insectes, des pigeons, des abeilles, et  de voyages au Maroc.

Mais pas du budget communal, et, surtout, pas du social.

On sabre, par contre, dans toutes les dépenses du CPAS, car, d’après Hervé Doyen, les gens qui s’adressent au CPAS … ne votent pas bien !!!

Il est effarant de constater que cette gestion du Collège a conduit la commune à une situation désastreuse qu’on fait semblant d’oublier en multipliant les fêtes et les manifestations de toutes sortes qui sont, bien sûr, payées avec l’argent des Jettois.

C’est pour cela d’ailleurs que Jette est un enfer fiscal, et le recordman de Belgique en matière d’impôt cadastral.

Quant à l’échevin des Finances, il n’hésite pas à affirmer partout que ce seront les amendes de roulage qui « sauveront la commune » et, pour ce faire, il les a fait passer de 15 à 20 euros, et certaines d’entre elles, en « infractions cumulées » allant jusqu’à 200 euros !!!

Allez Jettois ! Payez ! Payez ! Payez !

Pour que le Collège puisse organiser des fêtes, et vous faire croire que la commune est gérée.

Pour ces gens-là, mieux vaut un ridicule rond-point que de s’occuper réellement des dramatiques inondations que certains Jettois ont subies.

Je reviendrai en détail sur cette incurie invraisemblable.

En attendant, tôt ou tard, il deviendra évident pour tous que Jette est bien la « Grèce » de la Région bruxelloise.

Merry Hermanus
merry_hermanus@yahoo.com